Collection Clásicos Contemporáneos nº1. Présentation

John H. Goldthorpe présente à Madrid le premier titre de la nouvelle collection Clásicos Contemporáneos, éditée par le CIS

La présentation du livre "De la sociología: números, narrativas e integración de la investigación y la teoría", qui s'est déroulée le 15 septembre au siège du CEPC, a également eu lieu en présence de José María Maravall, professeur agrégé de sociologie de l'université Complutense de Madrid, et de Belén Barreiro, Présidente du CIS.

John. H. Goldthorpe, l'un des sociologues contemporains les plus importants, a présenté le premier titre de la nouvelle collection Clásicos Contemporáneos, éditée par le CIS : "De la sociología: números, narrativas e integración de la investigación y la teoría". La collection, éditée en collaboration avec le BOE, réunit les œuvres des sociologues et politologues contemporains les plus prestigieux. Ce premier titre analyse les différences entre les classes sociales et les inégalités existant en matière d'opportunités de vie, de mobilité sociale et d'éducation.

La présentation a débuté par un discours de la Présidente du CIS, Belén Barreiro, qui a souligné que l'organisme qu'elle préside contribue, à travers la production de données d'enquête et son activité éditoriale, au développement et à la consolidation d'une sociologie scientifique, régie par les mêmes normes de rigueur et de transparence que celles défendues par M. Goldthorpe dans son livre.

José María Maravall a ensuite indiqué que ce premier titre proposait une excellente compilation des principales idées de l'auteur britannique, qu'il constituait un véritable guide de la bonne sociologie et apportait des arguments essentiels pour comprendre pourquoi il existe des inégalités dans nos sociétés.

Après avoir exposé l'accueil que son livre a reçu dans différents pays, John H. Goldthorpe a plaidé en faveur d'une recherche se décomposant en trois étapes fondamentales. La première consiste à se documenter sur les régularités empiriques du phénomène à analyser. La deuxième consiste à élaborer des hypothèses à partir de théories, pour tenter d'identifier les mécanismes explicatifs de ces régularités. Enfin, la troisième consiste à mettre à l'épreuve ces hypothèses par le biais de l'analyse de données. L'auteur a défendu la théorie du choix rationnel en raison de sa capacité explicative, et a insisté sur le fait que la méthodologie de la recherche qualitative devait être aussi explicite que celle développée dans la recherche quantitative. L'auteur a finalement félicité les éditeurs et la traductrice, Teresa Casado, pour leur travail.

John H. Goldthorpe, lors de la présentation de la nouvelle collection Clásicos Contemporáneos John H. Goldthorpe, Belén Barreiro et José Mª Maravall lors de la présentation de la nouvelle collection Clásicos Contemporáneos Le public, lors de la présentation de la nouvelle collection Clásicos Contemporáneos

Entretien avec John H. Goldthorpe publié par le Servicio de Información y Noticias Científicas - SINC

John H. Goldthorpe est membre émérite du Nuffield College à l'université d'Oxford. Il est également membre de l'Académie britannique, de l'Académie européenne et membre étranger de l'Académie royale des sciences de Suède.

Goldthorpe est l'un des principaux érudits dans le domaine de la structure des classes sociales et de la mobilité sociale dans les sociétés avancées, un champ auquel il a contribué grâce à de nombreuses recherches d'ores et déjà considérées comme classiques. Son schéma de la structure des classes sociales est sans doute l'instrument d'analyse le plus influent dans le domaine de la sociologie empirique contemporaine ; il a permis de comparer les structures sociales ‒ dans un seul et unique pays au fil du temps, ainsi qu'entre différents pays ‒ et de mesurer leurs effets sur le comportement.

Au cours de ces dernières années, en parallèle avec une recherche empirique, il a participé très activement aux débats méthodologiques de la sociologie, en défendant clairement son point de vue concernant la direction du progrès scientifique dans le domaine de la connaissance des sociétés.

José María Maravall est professeur agrégé de sociologie à l'université Complutense de Madrid, Honorary Fellow du St. Antony's College de l'université d'Oxford, membre de l'Académie américaine des Arts et des Sciences, et de l'Académie britannique. En 2007, il a reçu le prix national de sociologie et de sciences politiques attribué par le CIS où il est actuellement membre du Conseil consultatif. Il fait également partie du Conseil éditorial de la Revista Española de Investigaciones Sociológicas (REIS), éditée par le CIS.

Ses nombreuses publications traitent un large éventail de questions, dont l'étude comparée du fonctionnement des démocraties et de leurs institutions.

arrow_back