arrow_back
 

Livraison de l'I Prix au meilleur article publié dans la REIS

Le CIS décerne le Ier Prix REIS à un article traitant la difficulté de mesurer le racisme à travers des enquêtes

Photo 1. Cérémonie de remise de prix. Cliquer pour agrandir la photo Photo 2. Cérémonie de remise de prix. Cliquer pour agrandir la photo Photo 3. Cérémonie de remise de prix. Cliquer pour agrandir la photo Photo 4. Cérémonie de remise de prix. Cliquer pour agrandir la photo

La présidente du Centro de Investigaciones Sociológicas (CIS), Belén Barreiro Pérez-Pardo, a présidé la cérémonie de remise du Ier Prix au meilleur article publié dans la Revista Española de Investigaciones Sociológicas (REIS), attribué à Mª Ángeles Cea D’Ancona pour son article "La compleja detección del racismo y la xenofobia a través de encuesta. Un paso adelante en su medición", publié l'année dernière dans le nº125 de la revue.

Au cours de la remise de ce prix qui a eu lieu le 15 avril au el Centro de Estudios Políticos y Constitucionales (CEPC), Belén Barreiro a souligné que la création de ce prix reflétait le niveau de maturité et de prestige atteint par la REIS, l'une des plus importantes revues scientifiques espagnoles dans le domaine des sciences sociales. Clara Riba Romeva, la directrice du Département des sciences politiques et sociales de l'université Pompeu Fabra de Barcelone, a ensuite mis en avant les principales qualités de l'article, ainsi que la pertinence d'attribuer cette récompense de la REIS à une recherche qui analyse l'efficacité des indicateurs traditionnels permettant de mesurer la xénophobie dans les enquêtes du CIS.

De son côté, Mª Ángeles Cea D´Ancona, docteur en sociologie et professeur de méthodologie de la recherche à l'université Complutense, a abordé lors de son intervention les principaux aspects de sa recherche, tout en mettant en évidence les erreurs pouvant être commises dès lors que l'on tente de mesurer les phénomènes du racisme et de la xénophobie à travers une enquête.

Son article examine l'efficacité des indicateurs traditionnels dans les enquêtes du CIS, et les compare à d'autres indicateurs appliqués dans l'Encuesta Social Europea de 2002-2003. Ces derniers apparaissent comme plus efficaces pour mesurer le refus de l'immigration, notamment en raison du format des questions adopté par le questionnaire.

Après que la secrétaire du jury et directrice du Département des publications et de la promotion de la recherche du CIS, Paloma Aguilar Fernández, a prononcé le discours pour l'attribution du prix, le diplôme correspondant a été remis à l'auteure de l'article.

La REIS

La Revista Española de Investigaciones Sociológicas (REIS) constitue la pierre angulaire de l'activité éditoriale du CIS. Son parcours historique ainsi que le niveau élevé de qualité exigé aux auteurs des articles font qu'elle est devenue une publication de référence aussi bien pour les personnes versées dans les sciences sociales que pour les chercheurs spécialisés dans ce domaine. Dans ce sens, le niveau de maturité et de prestige atteint par cette revue a entraîné la création d'un prix qui offre une reconnaissance publique à des chercheurs possédant un parcours académique moins étoffé que celui des candidats au Prix national de sociologie et de sciences politiques.

Ce prix, doté de 2 500 euros et décerné pour la première fois en janvier 2010, a pour objectif de distinguer tout spécialement les travaux qui sont d'une grande originalité et rigueur méthodologique, et qui ont été publiés au cours de l'année dans la revue. Il vise à encourager les auteurs à diffuser leur activité de recherche au sein de la communauté scientifique nationale et internationale, de manière à accroître ainsi la visibilité de leur travail dans le domaine des sciences sociales.

Le jury, présidé par Belén Barreiro Pérez-Pardo, présidente du CIS, était composé des membres du conseil éditorial de la revue:

  • Enriqueta Aragonés Alabart,
  • Pau Baizán Muñoz,
  • Joaquín Brugué Torruella,
  • Lorenzo Cachón Rodríguez,
  • Miguel Caínzos López,
  • Julio Carabaña Morales,
  • Teresa Castro Martín,
  • Margarita Delgado Pérez,
  • Juan Díez Medrano,
  • Joan Font Fábregas,
  • Rodolfo Gutiérrez Palacios,
  • Antonio Izquierdo Escribano,
  • José María Maravall Herrero,
  • José Antonio Noguera Ferrer,
  • Javier G. Polavieja Perera,
  • Clara Riba i Romeva, y
  • Mariano Torcal Loriente,

en tant que secrétaire du jury, Paloma Aguilar Fernández, directrice du Département des publications et de la promotion de la recherche du CIS.